La tendance des bijoux années 50

Van Cleef and Arpels, Cartier, Boucheron, Hermès, Sterlé, Mauboussin, Mellerio dits Meller… voici quelques uns des grands joailliers qui ont marqué les années 50 par leurs créations. Les bijoux des années 50 reflètent les tendances d’une société en forte croissance. Bagues, boucles d’oreilles, colliers se parent de couleurs vives qui représentent bien l’optimisme qui règne alors. Le progrès technologique (cuisinière, lave-linge…) libère les femmes qui peuvent se parer de bijoux même dans les tâches de la vie quotidienne.

D’ailleurs, la femme des années 50 est avant tout sophistiquée. Sur les réclames pour vanter les mérites d’un nouvel aspirateur ou d’une cuisinière dernier cri, elle apparaît maquillée, coiffée, habillée avec élégance et portant des bijoux (boucles d’oreilles, pendentifs, bagues). Les bijoux des années 50 ont généralement des formes généreuses, des couleurs gaies. Les grandes boucles à clips se changent en un clin d’œil, ce qui incite à accumuler une collection pour changer de paire au gré de sa tenue ou des moments de la journée. Les broches connaissent un beau succès car elles permettent d’égayer les vestes et manteaux, tandis que les bracelets manchettes habillent les poignets.

bracelet en or jaune 18k

Bijoux années 50, caractéristiques

Les motifs circulaires sont l’un des signes caractéristique des bijoux des années 50, particulièrement pour les boucles d’oreilles et les colliers. La forme bouton est très tendance, avec des inserts en topaze, cristal, malachite… En effet, les bijoutiers et joailliers des années 50 n’utilisent pas forcément les pierres précieuses, ils optent souvent pour des pierres fines quand ce ne sont pas des pierres de synthèse. C’est que le design prend une importance de plus en plus grande dans la conception des bijoux.

D’ailleurs, l’influence de l’art moderne (et donc du courant abstrait) est grande sur les créations des joailliers les plus novateurs. Des artistes comme Georges Braque, Jean Lurçat, Alexandre Calder ou Henri Laurens réalisent des bijoux qui sont devenus depuis des pièces de musée. Si dans les années 40, le style floral et animal brille encore, c’est moins le cas dans les années 50, avec la présence de formes géométriques, voire abstraites.
Les perles fines, le plus souvent sous forme de collier, sont un grand classique de cette décennie. De même, on assiste à un grand développement des bijoux fantaisie, ce qui permet à chaque femme, quelle que soit sa condition sociale, de sortir “parée” de bijoux.

 

Bague Boucheron diamants 1950

Bijoux années 50, couleur et fantaisie

Les années 50 marquent le début des trente glorieuses : arrivée du mode de vie à l’américaine, croissance économique, progrès technologique… De nouveaux modes de vie (cinéma, rock’n roll…) viennent bousculer la société. Néanmoins, un certain conservatisme règne encore. Il faudra attendre les années 60 pour voir réellement la jeunesse remettre en cause l’ancien monde, ce qui conduira à l’explosion de mai 68. La mode des années 50 reste donc encore assez classique.

Les modes hommes et femmes sont par exemple clairement différenciées. Alors que dans les années 60, surtout vers la fin de la décennie, le triomphe du jean et de la mode hippie verra le développement d’une mode unisexe. Si la société reste encore plutôt conservatrice, les joailliers laissent exploser la liberté en optant pour des couleurs vives et franches, avec des pierres fines ou de synthèse, et des formes à la fois généreuses et parfois inhabituelles. Cette recherche de fantaisie et de couleur se retrouve dans un accessoire souvent utilisée par la femme élégante des années 50 : le foulard noué sur la tête.

Stars des années 50 et bijoux

Le développement du cinéma dans les années 50 encourage l’apparition de nouvelles icônes : les stars et starlettes. Ces personnalités font la tendance, en matière de mode, ce qui inclut la bijouterie bien sûr.
Marylin Monroe est certainement la star la plus emblématique des années 50. Son mythe s’est créé avec des films comme Les hommes préfèrent les blondes (1953), Sept ans de réflexion (1955) et Certains l’aiment chaud (1959). Qu’elle représente une femme fatale ou une femme plus simple, elle laisse apparaître toujours une certaine sophistication. Elle laisse aussi un souvenir inoubliable en interprétant la chanson “Diamonds are a Girl’s Best Friend” (les diamants sont les meilleurs amis d’une femme) dans le film Les hommes préfèrent les blondes. On ne pouvait pas rêver meilleur hymne pour faire la promotion du diamant ! D’autres actrices, devenues elles aussi des mythes, incarnent ces fameuses années 50 : Audrey Hepburn, Brigitte Bardot, Grace Kelly, Elizabeth Taylor…

Notre sélection d’articles

Bien choisir sa bague
de fiançailles

Les bagues et bijoux opale

La bague Tank
des années 40

Bijoux onyx,
la force du noir

Art Nouveau, la nature célébrée

Connaître l’émeraude

La bague époque Art Déco

Art déco, l’âge d’or de la joaillerie